Abécédaire

La fréquentation régulière de l’école élémentaire est obligatoire. Il est important de prévenir l’école en cas d’absence prévisible de l’enfant. Toute absence doit être justifiée par écrit à l’enseignant dans les délais les plus brefs. S’il s’agit d’une maladie contagieuse (voir « maladie »), les parents sont tenus de respecter le délai d’éviction et l’élève doit présenter un certificat médical à son retour en classe. Aucun enfant ne peut être autorisé à quitter l’école seul pendant le temps scolaire. En cas d’absence exceptionnelle ou régulière (orthophoniste…) pendant les cours, les parents (ou le correspondant autorisé) viennent chercher l’enfant au secrétariat et le ramènent au secrétariat. Une présence régulière est un gage de réussite pour les élèves.

Ce sont les activités et périodes d’accueil proposées en dehors des heures de classe, avant ou après la classe.

De la maternelle au CP : tous les enfants, quelle que soit leur nationalité, bénéficient obligatoirement d’un enseignement de l’arabe à raison de 3H hebdomadaires de la MS au CP.


Du CE1 au CM2 : deux cursus de langue arabe coexistent.

  • Un cursus d’arabe renforcé, à raison de 5 heures par semaine, du CE1 au CM2.

Suivent obligatoirement le cursus d’arabe renforcé :

  • Les élèves dont les deux parents sont de nationalité marocaine
  • Les élèves dont le père ou la mère a la nationalité marocaine
  • Les élèves marocains également titulaires d’une autre nationalité
  • Un cursus d’arabe-3 heures (enseignement de la langue et de la culture arabe).

Suivent le cursus d’arabe -3 heures, tous les autres élèves.

Ceux-ci suivent obligatoirement les cours de langue et culture arabes organisés à leur intention du

CE1 au CM2 quel que soit le niveau où ils commencent leur scolarité dans un établissement français

au Maroc. Ils peuvent néanmoins, s’ils le souhaitent, suivre le cursus d’arabe renforcé.

L’autorité parentale est un ensemble de droits et de devoirs que les parents ont à l’égard de leur enfant mineur. Elle leur permet de prendre des décisions, dans son intérêt. En principe, elle est exercée en commun par les deux parents, qu’ils soient mariés ou non, qu’ils vivent ensemble ou séparément. Concernant la vie de l’enfant à l’école (inscription, autorisations, …), chaque parent a la possibilité d’agir seul. C’est à lui d’en informer l’autre parent.
En revanche, si l’un des parents s’oppose à ce que l’autre prenne seul une quelconque décision concernant l’enfant, il doit en informer la Directrice par écrit.
Si les parents ne vivent pas ensemble, ils doivent donner à l’école leurs coordonnées et les moyens pratiques pour recevoir les informations concernant leur enfant.
Un parent n’ayant pas autorité parentale garde le droit d’être informé de la scolarité de son enfant mais ne peut prendre aucune décision. En cas de conflit entre les parents, seul le juge aux affaires familiales tranchera.

Votre enfant va peut-être rencontrer ces personnes, employées par les parents au sein de l’école. Elles ont un agrément de la Directrice et ont comme mission prioritaire l’aide à l’accueil et à l’intégration des élèves en situation de handicap.
Cet accueil est formalisé par un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS)

Si votre enfant change d’école, vous devez demander à la Directrice un certificat de radiation qui sera transmis à la nouvelle école.

Présent dans chaque école, il a pour but de favoriser le dialogue et l’échange d’informations entre l’équipe éducative et les représentants des parents.
Présidé par la Directrice de l’école, il est aussi composé des enseignants, des parents d’élèves élus.
C’est lors du conseil d’école que le règlement intérieur est voté, que le projet d’école est adopté, ou que des changements et améliorations dans de nombreux domaines peuvent être suggérés (fonctionnement de l’école, activités périscolaires, protection et sécurité des enfants…).
Il est également informé de l’organisation pédagogique des classes, du suivi des élèves, des aides spécialisées, du choix des manuels scolaires, de l’organisation des sorties...

Régulièrement, les enseignants de l’école et la Directrice se réunissent pour discuter des questions pédagogiques et de la vie de l’école : c’est le conseil des maîtres.
Ces rencontres permettent de prendre des décisions concernant le suivi des élèves (changements de classe, entrée au collège…), les projets de classe, les problèmes de discipline, etc.
Le conseil favorise la cohésion au sein de l’équipe enseignante et donc de l’école.

La scolarité primaire est organisée en cycles. Les connaissances que les enfants doivent acquérir sont définies pour chaque cycle et réparties sur trois années.
Cette organisation permet à votre enfant d’évoluer à son rythme, en fonction de sa maturité.
Cycle 1 des apprentissages premiers : petite, moyenne et grande sections de maternelle
Cycle 2 des apprentissages fondamentaux : CP, CE1, CE2
Cycle 3 de consolidation : CM1, CM2, 6ème
La durée d’un cycle peut être, exceptionnellement, réduite ou allongée d’un an (à raison d’une fois seulement sur l’ensemble des cycles 2 et 3). En tant que parents, vous êtes obligatoirement consultés et pouvez faire appel de ces décisions.

Le rôle d’un enseignant est de transmettre des savoirs à ses élèves et de les accompagner dans les apprentissages. Pédagogiquement responsable de sa classe, il l’organise à la fois selon des cadres définis (programmes scolaires, projet d’école) et des modalités qu’il adapte à la classe (emploi du temps, évaluations, etc.).
L’enseignant de votre enfant est votre interlocuteur privilégié au sein l’école. Vous pourrez le rencontrer tout au long de l’année.
Des relations régulières permettent de développer une bonne communication favorable à la scolarité de votre enfant.

Les horaires d’entrée en classe et de sortie sont communiqués par l’école et chacun se doit de les respecter.
Le matin et l’après-midi, les enfants sont accueillis 10 mn avant la rentrée dans les classes. Contrairement à la maternelle (dont les parents sont autorisés à récupérer leur enfant en classe), en élémentaire, les élèves quittent l’école seuls.

Cette équipe peut être réunie par la Directrice de l’école, lorsqu’un enfant rencontre des difficultés particulières d’ordre scolaire (apprentissages, comportements).
Elle est composée du Directeur, de l’enseignant et des parents concernés, éventuellement du médecin scolaire, de l’infirmière, des personnels médicaux concernés.

Elles permettent à l’enseignant de vérifier les acquisitions de votre enfant et de déterminer ce qu’il doit travailler et améliorer.
Les évaluations courantes sont mises en place par les enseignants et peuvent donc varier d’une école à l’autre. Les résultats sont consignés sur le livret scolaire qui suit l’élève en cas de changement d’école.
N’hésitez pas à demander des explications à l’enseignant de votre enfant.
Pour visualiser les relevés d’évaluations de votre enfant, veuillez vous connecter à pronote dont vous aurez un accès individualisé.

C’est un document constitué pour chaque élève. Vous découvrirez dans celui de votre enfant :

  • Les résultats de ses évaluations
  • Des indications précises sur ses acquis
  • Les propositions faites par l’enseignant et le conseil des maîtres sur les changements de classe.

Ce livret vous est régulièrement communiqué ; vous devez le signer.
En cas de changement d’école, il vous sera remis en mains propres.

Si votre enfant est malade et doit s’absenter, il est important de prévenir l’école, et ceci le plus rapidement possible s’il s’agit d’une maladie contagieuse.
Sachez que certaines maladies infectieuses (rougeole, varicelle…) nécessitent une éviction scolaire de manière à prévenir la contagion auprès des autres enfants. Votre enfant devra alors présenter un certificat médical de non contagion pour son retour à l’école. Si nécessaire, l’école informera l’ensemble des familles (pour la rubéole, par exemple).

L’école n’est normalement pas habilitée à donner des médicaments aux enfants (sauf en cas de mise en place d’un PAI). Elle ne peut intervenir que sur des blessures superficielles (désinfection…). L’école vous appellera en cas de nécessité.
N'oubliez pas de communiquer tout changement de téléphone + email.

Certains enfants ayant des troubles de santé chroniques ou invalidants (allergies, asthme, épilepsie, cardiopathie,…) ont besoin d’aménagements particuliers. Un PAI peut alors être mis en place pour faciliter leur scolarisation, leur vie quotidienne à l’école, les mesures d’urgence à prendre en cas de nécessité.
Ce PAI, établi par le médecin scolaire et l’école en concertation avec la famille concerne aussi le temps périscolaire (garderie).

Ils sont le relais de l’ensemble des parents auprès de la Directrice et du corps enseignant. Présents lors des conseils d’école, ils peuvent y aborder toute question d’ordre pédagogique ou qui touche à la vie scolaire (restaurant scolaire, sécurité, organisation d’animations…).
Les parents délégués sont élus chaque année par les parents d’élèves, en octobre. Vous serez donc invités à une Assemblée Générale afin d’élire les membres du bureau.
Pour contacter vos associations locales de parents d’élèves, consultez les panneaux d’affichage de l’école.

Vous pouvez vous les procurer en librairie ou sur le site du Ministère de l’Education nationale Eduscol. N’hésitez pas à contacter l’enseignant de votre enfant pour toute information sur ces programmes.

Élaboré par l’équipe pédagogique, il définit la manière dont les objectifs et les programmes nationaux vont être mis en œuvre au sein de l’école, en tenant compte de la situation locale, des familles et des élèves.
Il réunit un ensemble d’objectifs et d’actions conçus avec la volonté de favoriser la réussite scolaire de l’enfant. C’est un instrument de cohérence pour les enseignants, qui permet une meilleure articulation des activités pédagogiques et périscolaires.
Etabli pour une période de quatre ans maximum, il est soumis au conseil d’école et au service d’inspection pour validation.

Chaque école possède un règlement intérieur. Il représente la «loi» de l’école puisqu’il définit l’ensemble des règles de vie (droits et devoirs) dans l’école. Chacun a le devoir de le respecter.
Mieux vivre ensemble à l’école, c’est aussi respecter le règlement. C’est pourquoi il est important de l’expliquer à votre enfant.
Le règlement intérieur est adopté par le conseil d’école, et visé par l’inspection.

Un Plan Particulier de mise en sûreté (PPMS) est établi par l’école, et des exercices de sécurité sont régulièrement effectués.

Les accidents majeurs, ce sont des événements d’origine naturelle (tempêtes, tremblements de terre, inondations,…), technologique (fuite de gaz, explosion d’usine, nuage toxique,…) ou humaine, qui peuvent causer de très graves dommages aux personnes, aux biens, à l’environnement. Par leur gravité et/ou leur étendue, ces accidents peuvent demander, pour l’organisation des secours, une très importante mobilisation des personnes et des services.

EN CAS D’ALERTE
N’allez pas vers les lieux du sinistre.
Vous iriez au-devant du danger !

ÉCOUTEZ LA RADIO
Respectez les consignes des autorités.

N’ALLEZ PAS CHERCHER VOTRE ENFANT À L’ÉCOLE POUR NE PAS L’EXPOSER, NI VOUS EXPOSER.
Un plan de mise en sûreté des élèves a été prévu dans son école ou son établissement.

NE TÉLÉPHONEZ PAS. N’ENCOMBREZ PAS LES RÉSEAUX.
Laissez-les libres pour que les secours puissent s’organiser.
Recevez avec prudence les informations souvent parcellaires ou subjectives n’émanant pas des autorités (recueillies auprès d’autres personnes, par exemple, grâce à des téléphones mobiles).

Plusieurs jours par semaine, vous confiez vos enfants à l’école. Elle a donc la responsabilité, en liaison étroite avec vous, de veiller à leur santé et à leur bien-être.
L’école a aussi pour mission, avec le service de santé scolaire et dans le cadre du projet d’école, d’assurer leur éducation à la santé, de contribuer à leur apprentissage du respect de l’autre, à la prévention des conduites à risque.
En cas d’urgence :
L’école a besoin de pouvoir vous joindre sans délai.
Pensez à prévenir de tout changement de vos coordonnées téléphoniques.
Des gestes simples : Se laver les mains avant de manger, se brosser les dents, utiliser des mouchoirs, etc. sont autant de petits gestes simples que nous pouvons apprendre à nos enfants, pour leur confort… mais aussi celui des autres.

Galerie photo